Beaucoup de personnes me demandent ce que je pense de la vaccination anti-covid 19. J’ai déjà fait un article expliquant le pour et le contre du vaccin anti-C19 (cliquez ici pour le consulter : ARTICLE). Maintenant, je vais aller plus loin et vous dire ce que je vais faire me concernant et les conseils que je donne à ma famille et à mes proches concernant cette vaccination anti-C19… Tout ceci est mon opinion, qui n’engage que moi et je l’assume.

J’ai 66 ans. Je suis donc considéré comme personne à risque, bien que je n’ai guère de pathologie annexe. Cependant, je refuse de faire cette vaccination… du moins pour le moment.

                                                   

En effet, je considère que les vaccins à ARNm n’ont pas montré leur innocuité faute d’un recul suffisant (quelques mois). Par ailleurs, on nous parle des effets indésirables immédiats avec quelques réactions allergiques, mais non de ceux à long terme comme ceux évoqués par la FDA américaine (voir article précédent) qui sont des plus inquiétants. De plus, il y a une possibilité que soient incorporés à ce vaccin des éléments de type nanoparticulaire, donc indétectables et pourtant très nuisibles.

Personnellement, je vais attendre et voir (wait and see). Car actuellement, beaucoup de personnes se précipitent sur le vaccin pensant que c’est « LA » solution… ce qui n’est pas du tout évident avec les nouveaux variants qui apparaissent sans cesse et l’immunité anti-C19 qui n’est semble-t-il que temporaire. Quoi qu’il en soit, ces personnes vont servir involontairement de « cobayes » et nous permettre de voir les effets indésirables de la vaccination à court, moyen et long terme. Notez que selon certaines rumeurs, l’Australie aurait arrêté sa campagne de vaccination à cause des effets secondaires apparus dans la population.

Comme je l’ai dit dans mon article précédent, la vaccination doit être librement consentie et chacun doit accepter la décision des autres.

Quoi qu'il en soit, personnellement, je refuse de me faire vacciner en attendant des preuves tangibles de l’efficacité et surtout de l’absence d’effets indésirables de cette vaccination sur le long terme (ce qui va prendre plusieurs mois). Tout ceci n'est que mon opinion et n'engage que moi. Mais la situation est grave et mérite que chacun se positionne. Affaire à suivre !

 

Luc Bodin

 

PS : A l’époque, j’étais déjà parmi les médecins refusant la vaccination systématique contre l’hépatite B chez les enfants et les adolescents. Aujourd’hui, je suis contre cette vaccination systématique contre le C10… Les temps changent, mais les problèmes sont toujours les mêmes.