Les lieux saints de toutes les religions attirent des millions personnes tous les ans. Les pélerinages constituent de grands moments de réconciliation avec le Divin, mais également avec soi-même.

      De plus en plus de personnes viennent les visiter individuellement et non plus en groupe de pélerinage. Il est intéressant de noter qu'à l'heure où le matérialisme est tout puissant, qu'est prêchée la laïcité, que la médecine se dit être une science, beaucoup de personnes malades se tournent la spiritualité. Mais, il n'y a rien de telle qu'une maladie pour réveiller les questions fondamentales de notre existence. Il est dommage d'avoir à en passer par la maladie, alors que cela devrait être nos interrogations principales, le but essentiel de nos interrogations.

De hautes vibrations

     Travaillant dans les énergies, je peux dire que les vibrations de ces lieux sont très élevées grâce aux prières réalisées par tous, au fil des ans. Cela explique déjà en partie pourquoi tous les individus reviennent transformés d'un passage dans ces endroits peu communs. De plus, en augmentant leur vibration par le développement de leur spiriritualité, les personnes malades s'élèvent au dessus du champ de la maladie ce qui peut induire des miracles, mais aussi qui changent le regard qu'ils ont sur leur problème de santé.

AdobeStock_137725907


Peu de guérisons miraculeuses

       Cependant, les guérisons miraculeuses ne sont pas nombreuses par rapport au nombre de personnes malades se rendant dans ces lieux. Par exemple, depuis 1858, il n'y a eu à Lourdes que de 70 cas reconnus, ce qui est très peu au regard des millions de personnes qui s'y sont rendues.

    Il est curieux de constater que ce ne sont pas les personnes les plus croyantes qui sont toujours les miraculées. De plus, les miracles se produisent sur des maladies qui sont malgré tout "guérissables", bien que se trouvant à un stade avancé et donc en dehors des possibilités de la médecine moderne. Il n’y a jamais eu par exemple de guérison d'une personne trisomique ou porteuse d’une malformation héréditaire.

    Il faut aussi comprendre que ces guérisons sont inexpliquées par la médecine actuelle. Mais peut-être le seront-elles un jour, lorsque la recherche scientifique aura avancé. Car, le surnaturel est un naturel que nous n’expliquons pas... encore ! Quoi qu'il en soit, il s'agit toujours de guérisons inexplicables, ou plus exactement, explicable uniquement par l'intervention d'énergies supérieures venues opérer sur ces personnes... ce qui échappe à notre compréhension. 


Les nombreuses guérisons psychlogiques

     Si nous oublions l'aspect physique et pour nous tourner vers l'aspect psychologique, nous pouvons voir alors les véritables bénéfices obtenus par ces lieux saints (encore une fois, quelle que soit la religion). Les miracles les plus fréquents ne sont pas ceux que nous voyons ! Ils sont de nature psychologique. Ils consistent à faire accepter leurs maladies aux personnes malades.

    En effet, lorsque un individu se retrouve atteint par une maladie, surtout par une maladie grave, il commence par trouver cela injuste et il se rebelle… ce qui est une réaction parfaitement normale, mais qui le place dans des émotions négatives. Lorsqu'il va en pélerinage dans un lieu saint, il constate le grand nombre d'autres personnes tout autant malades que lui, voire davantage. L'accompagnement dont il bénéficie durant son séjour, les échanges, les prières personnelles et collectives font le reste. Cela lui permet d'élever son niveau vibratoire, d'élever ses pensées, de changer de paradigmes et d'accepter le fait d'être malade.

     Le fait d’accepter sa maladie permet aux personnes malades de regarder leur situation plus sereinement. Elles prennent alors une part plus active dans leurs traitements. Elles continueront de faire tout leur possible pour atteindre la guérison, mais s'en remettent à une Force Supérieure pour décider ce qui est le mieux pour elles. 


La guérison spirituelle

     Ces lieux portent à l’introspection (recherche de sens) et à la prière qui constituent des éléments remarquables à développer sur le chemin de sa guérison en complément des traitements usuels évidemment. C'est ainsi que les personnes acceptent, comprennent, changent et évoluent. Elle développe leur spiritualité et ainsi guérissent spirituellement. Malgré cela, certaines décéderont sur le plan physique, mais elles auront réalisé une grande évolution sur le plan spirituel. C'était sans doute ce que la maladie avait à leur apprendre...

      Nous pouvons ainsi nous demander ce qui est le plus important : guérir physiquement ou guérir spirituellement ?

      A chacun de trouver sa réponse.

Luc Bodin