L’ostéoporose est une maladie  des os liée à une déstructuration de leur trame et une diminution de leur masse. Elle est surtout fréquente chez les femmes, une dizaine d’années après l’installation de la ménopause.

      Elle est aussi aggravée par les règlements hormonaux, le stress chronique, une alimentation déséquilibrée, une mauvaise digestion intestinale, etc. Tous ces facteurs sont à prendre en compte dans son traitement.


Les mesures à suivre

    Le meilleur traitement est comme toujours la prévention. Mais les conseils indiqués dans cet article, peuvent aussi contribuer à la soigner.

  • Une activité physique régulière est indispensable. Celle-ci mobilise le squelette ce qui favorise la conservation de la trame osseuse sur laquelle se fixe les minéraux comme le calcium. De plus, les contraintes exercées sur les os par sa pratique favorisent la calcification ou son maintien (comme pour les cosmonautes dans la station spatiale). Cela peut être par exemple d’une demi heure de marche par jour.
  • Une alimentation alcaline, surtout composée de fruits et de légumes qui apportent des alcalins et du calcium biodisponible de bonne qualité. A contrario, l’acidose de l’organisme est une grande cause d’ostéoporose et de pertes de cheveux à cause de la fuite des minéraux qu'elle induit.
  • Une prise de plantes riches en minéraux comme la prêle, l’ortie ou la spiruline biologique.
  • La vitamine D grâce aux expositions (indirectes) au soleil, à la prise d’huile de foie de poisson ou de vitamine D3 naturelle. Il est souhaitable de vérifier le taux sanguin par une prise de sang avant tout apport prolongé de vitamine D3.
  • Le silicium organique dont la concentration tend à diminuer dans les organismes vieillissants. Or, l’alimentation n’en apporte pas en quantité suffisante. Il convient donc de le suppléer.

Fotolia_55767340_Subscription_XXL

  • Une prise de zinc est aussi intéressante, car cet oligoélément a tendance à diminuer dans l'organisme avec l’âge. Or, le zinc favorise la multiplication cellulaire et la minéralisation.
  • Pour les femmes en cours de ménopause, sachez que des études effectuéesont démontré que le soja présentait une certaine efficacité sur l’ostéoporose. Mais celui-ci n'est pas toujours bien toléré (et donc absorbé) chez beaucoup de femmes occidentales qui n'ont pas l'habitude de consommer ce produit.

La symbolique

      Symboliquement, l’ostéoporose correspond à un sentiment de dévalorisation… dévalorisation dans son couple, dans sa famille, dans son travail. De plus, la ménopause peut être vécue comme une perte de sa féminité... Cela peut être aussi une dévalorisation par le fait de ne plus pouvoir avoir d'enfant... Chaque personne vit ainsi la ménopause différemment.

      Ainsi, une mise sur la touche, des remarques humiliantes, la retraite ou la ménopause peuvent être vécus comme une dévalorisation qui favorise l’ostéoporose.

 

L'algodystrophie

       Ces conseils et cette symbolique se trouvent également impliqués dans les problèmes d'ostéoporose localisés comme dans l'algodytrophie.

Luc Bodin