Comme beaucoup, j’ai longtemps cru que l’élément le plus élevé de l’Univers était l’amour. Mais je me trompais. Je l’ai compris un jour que j’entrais en contact avec l’enfant intérieur d’un groupe lors d'un stage que j'organisais. Dès que je me suis présenté, l’enfant arriva (ce qui n'est pas aussi rapide habituellement) et me « cria » aux "oreilles" :

      - «  Mais l’amour, mais l’amour... Il n’y a pas que cela dans la vie ! »

     J’avoue avoir été sonné par la rapidité et la violence de ces quelques paroles. De plus, pour moi, si nous nous mettions tous à vibrer dans l’amour, nous vivrions dans un monde merveilleux !

     Fort de cette pensée, je retournais voir l’enfant intérieur et lui demandait :

      - Mais si tous les êtres humains vivaient aujourd’hui dans l’amour, nous serions dans un monde extraordinaire. Dis-moi ce qu’il peut y avoir de mieux que l’amour ? »

Fotolia-65468105

      Sa réponse m’arriva dans la seconde :

      - « La vacuité ! » me dit-il.

       Ce message était très éloigné de mes pensées de l'époque. Il ne pouvait donc pas venir de moi !

       Je mis longtemps à méditer ces paroles. Avec le temps, je perçus toutes leurs pertinences. Aujourd’hui, je comprends que le Divin n’est pas amour parce qu'Il est vacuité. La vacuité, c’est le rien... mais aussi le tout. Il se situe en dehors de la dualité, de l'intention et du jugement.  Le Divin nous prend et nous accueille comme nous sommes, sans attente… ce qui pourrait être pris pour de l’amour. Mais en fait cela ne l’est pas. C’est du non-jugement... l'acceptation de ce qui est. Car tout est bien et est ordonné.

      Par ailleurs, l’univers est nourri de l'amour Divin qui le nourrit et l'anime. Celui-ci se situe dans la dualité où se trouvent l'ombre et la lumière, le yin et le yang, le jour et la nuit...  qui nous poussent à réaliser des choix. Nous apprenons ainsi peu à peu que nous sommes faits pour vivre dans l’amour et aucunement dans la souffrance, la haine et la rancune.

Luc Bodin