La vie a toujours été pleine d'incertitudes. Mais la période que nous traversons est encore pire que tout ce que nous avons connu. Nous ne savons pas de quoi demain sera fait... mutations du covid-19, faillite, récession économique, masque, test, distanciation, reconfinement, deuxième vague, traitement, vaccin... que d'interrogations restent sans réponse.

      Il n'est pas possible de contrôler le futur... Nous pouvons au mieux tenter de nous préparer à quelques posibilités sans être sûr de leur intérêt ni de leur efficacité.

      Ainsi, la situation nous oblige au lâcher-prise en abandonnant notre ego...

Fotolia_25996526_XL

     Le confinement nous a isolé, nous montrant combien nous avions besoin les uns des autres. Ce temps a permis aussi l'introspection sur notre vie, nos besoins, nos envies, nos aspirations... Nous rêvons d'un monde nouveau fait de beauté, de joie, de partage, de compassion, de fraternité, d'entraide... Au fond de nous, nous ne désirons pas revenir dans le monde d'avant. La reprise de nos anciennes habitudes est certes rassurantes... mais si nous réfléchissons à tout le mal qui a été réalisé sur nos soeurs et nos frères humains, sur les animaux, sur les végétaux et sur la planète elle-même, qu'il est évident qu'il faut que cela cesse. Nous devons agir autrement. Nous ne sommes pas les maîtres de la planète, seulement les dépositaires afin de la protéger et de l'entretenir.

    Afin de comprendre cela, il nous fallait passer par une période d'épuration de notre être, pour abandonner nos anciens schémas faits de recherche de biens matériels, de richesse, de gloire, de domination, de puissance... qui ne sont que des leurres qui satisfont notre ego... et en rien notre être. Le confinement et la distanciation nous ont appris tout cela. Peut-être était-ce la raison véritable de cette épidémie Covid-19 si nous nous plaçons sur un plan plus général.

     Le temps de l'ego est passé, celui de l'amour et la compassion commence.

Luc Bodin