La question revient souvent ; c'est quoi une alimentation équilibrée... celle qui est bonne à consommer tous les jours ? Quelle alimentation peut-on conseiller pour assurer un bon fonctionnement de l’organisme voire limiter son vieillissement ?

    Le Dr Catherine Kousmine nous a ouvert la voie en montrant l’importance d’une alimentation issue d’une agriculture biologique, pauvre en toxiques. Beaucoup d’auteurs ont souligné aussi l’importance d’une alimentation légère et digeste pour le foie

    Le Dr Seignalet avec son régime ancestral a rappelé l’importance de la consommation d’aliments crus : viandes, poissons, légumes… Par ailleurs, l’étude de l’alimentation des Esquimaux a démontré l’importance des graisses insaturées (poissons des mers froides) dans la prévention de nombreuses maladies et en particulier des maladies cardiovasculaires. 

     L'alimentation méditerranéenne réunit en grande partie, ces paramètres, permettant ainsi à ceux qui le pratiquent de vivre vieux et en bonne santé.  Que peut-on demander de plus ? 

     Le régime Okinawa y a ajouté la touche finale (pour le moment) en insistant sur la notion de petites rations alimentaires et la prise des repas dans des lieux calmes et conviviaux. 

fotolia_45989248

    Une « bonne » alimentation sera ainsi à la croisée de ces différents régimes. D’ailleurs, il ne faut plus parler de « régime » mais plutôt d’alimentation équilibrée. On peut la résumer ainsi :

* Manger essentiellement une alimentation issue de l’agriculture biologique c'est-à-dire pauvre en polluants et toxiques.

* Manger lentement, à heures fixes, correctement le matin, bien le midi et léger le soir. Prendre son temps pour manger et s’installer dans un endroit calme et convivial.

Eviter le grignotage entre les repas. Si vous avez faim, buvez un verre d’eau ou mangez une pomme.

* Buver beaucoup d’eau : environ 1,5 à 2 litres par jour (davantage s’il fait chaud ou en cas d’activité physique). Je conseille les eaux de source (Rosée de la Reine, Mont Roucous, Montcalm, Volvic) parce qu’elles semblent les mieux équilibrées au niveau électrolytique (acidité et résistivité) et faible en minéraux. Il vaut mieux éviter les eaux minérales, les eaux gazeuses (salées) et les eaux du robinet (polluées).

* Utiliser pour vos salades et vos crudités, des huiles de première pression à froid biologique (non traitées). Il est conseillé d’utiliser un mélange (ou de faire une alternance) avec de l’huile d’olive (riche en graisses mono-insaturées et oméga 6) et des huiles d'olive, de colza et de noix (riches en oméga 3) à raison de 1 à 2 cuillères à soupe par jour (1 à 2 cuillères à café pour les enfants)

* Pour les cuissons : Il est conseillé d'éviter les fortes températures (pas au-dessus de 110°C maximum), mais également de imiter les grillades (sans le grillé) et les fritures. Préférer les aliments cuits à l’eau ou mieux encore à la vapeur.

Manger préférentiellement :

  • des crudités,
  • des fruits,
  • des légumes verts,
  • des poissons de (haute) mer ou d'élevage biologique,
  • de la viande maigre et des volailles,
  • des céréales complètes (sans sucre), du pain complet, du pain aux céréales, du riz complet, des nouilles complètes…

Modérer et limiter l’usage:

  • du sucre (raffiné), des sucreries, des gâteaux et des pâtisseries (même maison), des confitures, des boissons sucrées (sodas)… Evitez aussi l’aspartame. Préférez de petites quantités de miel.
  • des graisses cuites : graisses cuites, viandes grasses, fritures, plats cuisinés (industriels),
  • des charcuteries surtout industrielles,
  • de l’alcool. Un verre de vin rouge au repas est bon pour la santé, mais ce n‘est obligatoire…
  • du café (sauf au petit déjeuner).

* Il convient de consommer quotidiennement des féculents à raison de 100 à 200 gr selon l’activité physique, en préférant ceux à index glycémique bas comme les légumineuses : lentilles, petits pois, haricots blancs, pois chiches, fèves, riz complet… qui apporteront l’énergie sans les kilos !

* Il faudra aussi limiter l’usage des laitages d’origine bovine pour privilégier davantage des laitages de chèvre ou de brebis. Si vous tenez vraiment aux laitages de vache, prenez des laitages d’origine biologique, du lait fermenté, du fromage blanc (plutôt que les yaourts) et de toute façon, ne consommez des laitages de vache qu’en petites quantités.

Eviter les repas froids, prenez au moins une boisson chaude.

* Enfin, rappelez-vous que l’alimentation ne fait pas tout. Il convient aussi de bien la digérer. Pour cela il faut avoir une bonne dentition, une digestion efficace et un bon transit intestinal. En cas de problème, parlez-en avec votre médecin. Tout cela aidera votre corps à profiter au mieux des aliments apportés lors des repas. 

* Pour terminer, un petit peu d’exercice physique (2 à 3 heures par semaine) complétera très bien à ce nouveau mode de vie.

Ainsi, une bonne alimentation alliée à une bonne digestion sont les meilleurs garants d’une vie en pleine santé.

Luc Bodin