Les NDE (Near Death Experiency) appelé aujourd’hui EMI (Expérience de Mort Imminente) sont presque devenues banales tant leur nombre ne cesse de croitre. On estime qu’aujourd’hui 2,5 millions de personnes en France ont vécu une EMI, ce qui nous donne plusieurs centaines de millions de personnes pour l’ensemble du monde. Certains prétendent que cette augmentation tient au fait des progrès de la réanimation. Je ne le pense pas. Car quand notre heure a sonné, réanimation ou pas, cela ne change pas grand-chose. Mais je n’engage que moi en affirmant cela ! Je crois quant à moi, que le nombre des récits de EMI est en augmentation parce qu’aujourd’hui les personnes n’ont plus peur d’en parler, de passer pour des fous ou des mythomanes en racontant ce qu’elles ont vécu aux portes de la mort.

    Lors de mon exercice médical, de nombreux patients m’ont raconté leur EMI parce qu’ils avaient confiance en moi et savaient que je les écouterais sans me moquer d’eux. De mon côté, je connaissais bien le phénomène grâce à la lecture du livre du Dr Raymond Moody : « La vie après la vie »[1]et mon affiliation à l’époque à IANDS « International Association for Near Death Studies[2] ».

Fotolia_104485349_Subscription_XXL

     Une EMI est une expérience transpersonnelle, subjective, vécue aux confins de la vie et de la mort qui pose la question de la nature même de la conscience. Le problème pour l’analyser scientifiquement, c’est qu’il s’agit d’une expérience individuelle (quoiqu’il existe quelques EMI partagées, c’est-à-dire vécues par deux personnes en même temps), unique, inattendue et non reproductible. Seule la répétition de l’expérience chez de nombreuses personnes, a permis la prise en compte du phénomène. Celles-ci décrivent d’ailleurs des étapes similaires survenues à la suite de leur décès temporaire comme : 

  • Une sortie hors du corps. Elles se sentent flotter au-dessus de leur corps en regardant et en entendant la voix des réanimateurs s’activer sur leur corps. 
  • Un sentiment de calme et de paix.
  • Des sens exacerbés notamment une audition et une vision hors normes.
  • Des déplacements aisés à grande vitesse qu’aucun obstacle physique ne peut arrêter,
  • La présence d’un tunnel de lumière,
  • Le contact avec des personnes décédées et des Êtres de lumière,
  • La relecture de sa vie
  • Certaines personnes disent avoir eu le choix de revenir ou non sur la Terre, alors que pour d’autres ce retour semble avoir été imposé. 
  • Le retour est quelquefois difficile dans un corps physique semblant bien étroit pour elles. 

        Quoiqu’il en soit, les personnes ayant vécu une EMI – appelées « expérienceurs » – reviennent transformées. Pour elles, la vie est devenue simple et elles n’ont plus aucune appréhension de la mort. Elles rayonnent la lumière et l’amour. En effet, elles considèrent à la suite de cette expérience que seul compte l’amour et… bien loin derrière, la connaissance… Quoi de plus important en effet ? Ainsi sommes-nous venu sur Terre pour vivre dans l'amour, pour expérimenter l'amour, vibrer d'amour... pour soi, les autres et tout ce qui nous environne. 

        Quoiqu’il en soit ce phénomène est troublant voire dérangeant pour certains. Car il montre l’existence d’une vie après la vie, d’un au-delà, d’Êtres de lumière et aussi que notre existence est une expérience que nous devons vivre. Or, il n’est plus possible aujourd’hui de refuser ces témoignages tant ils sont nombreux. 

Luc Bodin


[1]édition J’ai Lu – aventure secrète. 

[2]www.iands-France.org