Incendies, inondations, crise au Moyen-Orient, manifestations, révolutions, attentats, grèves, intempéries, menace sur les retraites, augmentation des prix... le moins que nous puissions dire, est que l’année 2020 ne s'était pas levé du bon pied ! Ensuite ce fut le coronavirus qui est devenu rapidement un fléau mondial. Tout ceci a de quoi perturbé l'esprit le plus aguerri. Afin de conserver un certain équilibre dans cette société dépourvue d’idéologie élevée, la seule solution consiste à nous recentrer sur nous-même. Soyons le changement que nous voulons dans ce monde" nous conseillait Gandhi. Alors demeurons dans la paix et la compassion quoi qu’il arrive et choisissons toujours l’amour. Il ne faut cependant pas confondre cette attitude avec un « béni-oui-oui » où nous accepterions tout sans rien dire… où nous serions des moutons qui pourraient être menés sans résistance à l’abattoir.

fotolia_9022982 copie

Car tout en restant dans la paix, la compassion et l’amour, nous avons le droit de dire notre désapprobation, de crier notre refus face à certaines actions ou décisions réalisées, d’agir… Nous avons le droit de nous opposer… Mais la différence est que nous respectons les personnes en face de nous quel que soit leur opinion (même si l’inverse n’est pas vrai).

Il en est de même du pardon… Le pardon ne signifie pas que nous admettons que nous avions tord et que l’autre avait raison… Grâce à la compassion, le pardon est un acte qui nous permet de nous libérer d’un conflit et montre simplement notre volonté de passer à autre chose… afin de poursuivre notre route vers la lumière.

Quoi qu’il en soit, parmi ce fatras de nouvelles déversées chaque jour par les médias, une vous a peut-être échappée. Elle est pourtant extraordinaire et chargée d’espoir : Les astronomes ont découvert des fils qui tissent la trame de l’univers et qui relient les galaxies entre elles[1]. Il s’agirait d’une sorte d’immense toile d’araignée sur laquelle seraient fixées ou plus exactement se formeraient les galaxies dans des emplacements précis. Ces fils se matérialisent sous la forme de grands flux d’hydrogène éthérés qui s’y écoulent entre les galaxies.

Ainsi, les astronomes ont mis en évidence une trame qui relie tous les éléments de l’univers dans un même ensemble. Celle-ci lui donne sa cohésion et pourrait expliquer l’expansion accélérée de l’univers ainsi que la matière et l’énergie noire.

Sur ce modèle, il est probable que des fils du même acabit mais plus ténus, relient les étoiles, les soleils, les planètes et les comètes entre elles… et en allant plus loin, d’autres encore plus légers doivent relier tous les êtres et toutes les consciences de l’univers… Si cette extrapolation est juste (ce dont je suis persuadé), cette découverte serait la preuve scientifique que nous sommes tous reliés comme les grands philosophes l’ont toujours affirmé. Ainsi, ce que nous faisons aux autres, c’est à nous que nous le faisons… Nous sommes libres de nos actes, mais responsables de leurs conséquences qui peuvent avoir des répercussions importantes dans l’espace et dans le temps. 

Nous pouvons aussi comprendre grâce à cette trame comment des pensées de paix, de compassion et d’amour peuvent se transmettre à notre entourage proche et lointain… Or, c’est dans cette trame que se construit le monde de demain.

Alors dans les périodes troublées, faites en sorte qu’il émane de vous, la paix, la joie, le bonheur, la compassion et l’amour afin que ces sentiments bien humains se répandent sur toute la trame de la Terre et montrent à nos compagnons de route qu’il existe une autre voie que la haine, l’agressivité, le pouvoir et la guerre.

Car malgré le contexte mondial que nous vivons, il ne nous faut pas baisser les bras et au contraire agir… Le moment est décisif. Ensemble, nous pouvons y arriver. Il faut que nous y arrivions pour nos enfants et nos petits-enfants. Nous en avons les moyens. Nous en avons les capacités.

Nous en avons la force. Il ne manque plus que notre volonté… à chacun de décider.

L’homme est le seul maître de son destin.

Luc Bodin

 


[1] « L’incroyable découverte des fils qui tissent la trame de l’Univers » par Tristan Vey – lefigaro.fr du 02 octobre 2019.