Le magnésium est souvent déficitaire dans les contextes de stress, d'angoisse, de choc émotionnel, de trac, de déprime voire de dépression. 

Ce phénomène provient du fait que les hormones du stress (surtout le cortisol) chassent le magnésium hors des cellules. Celles-ci se trouvent alors déficitaires alors que le sang véhicule de grosses quantités de ce minéral. Les reins voyant ces taux sanguins élevés vont éliminer le magnésium ce qui entraîne une carence générale en magnésium de l’organisme. C'est ainsi que lors des états dépressifs, il a été retrouvé des valeurs basses de magnésium sérique ainsi que dans le cortex préfrontal et l’hippocampe du cerveau.

Fotolia_39617273_Subscription_XL copie

Cette hypomagnésémie induit alors une aggravation du stress… ce qui va faire fuir encore davantage de magnésium hors des cellules, qui sera éliminé par les reins, aggravant le stress, etc.

C’est le cercle vicieux du stress.

 C’est pourquoi un apport de magnésium est toujours indispensable dans ces situations : stress, anxiété, trac, émotion, déprime et même dépression. Il convient d'en choisir un qui sera bien toléré par l'organisme surtout si cette prise doit être prolongée comme le glycérophosphate de magnésium ou les oligoéléments de magnésium. Il est souvent conseillé de lui associé de la vitamine B6 et de la taurine.

Luc BODIN