L’herpès est une maladie cutanée d'origine virale l'herpès simplex de type 1 ou 2 (HSV1 etHSV2) souvent chronique, dont les poussées sont déclenchées par la fatigue surtout, mais aussi par un stress, le soleil, les règles… Elles sont souvent invalidantes et peuvent se localiser au niveau buccal (bouton de fièvre), ophtalmique ou gynécologique. S'il est possible d'arrêter une poussée, il n’est pas simple de se débarrasser du virus. Un traitement naturel agissant sur le terrain, le permet en quelques mois.

      Quoi quil en soit, il s'agit d'une maladie contagieuse. Le virus est notamment présent dans le liquide des vésicules présentes sur la lésion.


      Avant que la poussée ne survienne, la personne ressent souvent à l'endroit où elle va se manifester des sensations particulières comme des picotements ou des brûlres. Des applications de glaçon à cet endroit peuvent empêcher la survenue de la lésion cutanée. D'autres préfèrent la chaleur avec le bout incandescent d'une cigarette ou mieux d'un bâton d'armoise qui sera approché plusieurs fois de la zone sans brûler.

AdobeStock_22927187

       La médecine conventionnelle dispose de traitements antiviraux relativement efficaces pour traiter une poussée comme le Zovirax et le Zelitrex, mais ils n’ont que peu d’effet sur la prévention des récidives.

 
    Un traitement naturel aide à espacer voire à supprimer les récidives. Il consiste en :

  • Magnésium ou gelée royale contre la fatigue et la relance de l'immunité,
  • Oligosol cuivre-or-argent et Manganèse-cuivre : 1 dose ou 1 ampoule/jour en alternant les deux produits,
  • Vaccinoxinum 15CH et Thymuline 15CH : 1 dose le dimanche en alternant les deux produits,
  • Rhustoxicodendron 5CH : 3 granules le soir avant le diner.

      Ce traitement est généralement efficace en quelques mois.


       Mais, si après 3 mois vous ne sentiez pas une nette amélioration, il faudra effectuer un bilan plus approfondi en vue d’un traitement par micro-immunothérapie (www.3idi.org).

Luc Bodin